Carême - Lent | 2020

Publié le 8 avril 2020

CARÊME 2020 – Appelé(e)s à une vie qui plaît à Dieu.Retour ligne automatique
En tant que disciples de Jésus-Christ, nous sommes tous appelé(e)s à une vie qui plaît à Dieu. Apprenons à découvrir Sa volonté autant dans nos choix, nos caractères que dans notre service, nos passions, notre travail et nos rêves. Chaque semaine, à travers ces médiations, prenons également la décision de mettre la Parole en pratique avec une/des action(s) concrète(s) pour nos vies. Ce Carême, cheminons ensemble pour entrer dans le plan d’amour de Dieu.

Appelé(e) à aimer comme Jésus aime



Aujourd’hui lisons Jean 13 : 31-38

Lorsque Jésus eut fini de laver les pieds de Ses disciples, Il met ses vêtements, a une courte séance de débriefing et les invite à manger le repas de la Pâque avec Lui. Il trempe un morceau de pain dans le plat, le tend à Judas, ce dernier le prend, mange, puis s’en va.

Puis Jésus commence à partager Ses dernières paroles avec eux : Aimez-vous les uns les autres. Comme Je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. Les dernières paroles d’un mourant. Dans de nombreuses cultures, cela est pris très au sérieux.

Avez-vous déjà imaginé à quoi ressemblerait le monde si nous prenions vraiment Jésus au sérieux ? S’aimer l’un l’autre. Un expert de la Torah a demandé un jour à Jésus : "Qui est mon prochain, celui que tu me demandes d’aimer ?" Comme lui, nous pouvons également demander : « Qui est l’autre ? » Notre petit groupe saint ? Ceux qui sont proches de moi ? La famille Chrétienne ? Connaître Jésus, c’est tout cela, et bien plus encore.

Les mots d’un mourant : lisez les Saintes Écritures, ne négligez pas la synagogue, souvenez-vous du sacrifice du Temple, organisez-vous à écrire au moins quatre Evangiles, Louange et adoration du vendredi soir, et pureté de la doctrine. Toutes ces choses sont bonnes, et accomplisse des merveilles, sont pratiquées ici et là, et nous continuons à proposer de nombreuses nouvelles choses à faire. Mais ce n’est pas ce qu’il leur demande. Le mourant n’a demandé qu’une chose : s’aimer les uns et les autres.

Juste avant ces mots, Judas était sorti. Et après ces mots, Pierre s’exclame : Je donnerai ma vie pour toi. Judas, Le trahira. Pierre, Le reniera trois fois. Jésus mange son dernier repas avec eux. Il ne poursuit pas Judas. Plus tard, Il ne mentionnera pas un mot à Pierre au sujet de son reniement. Au lieu de cela, Il lui demandera "M’aimes-tu ?"

Jésus demande un amour radical, pas des sentiments doux et aimables. Son commandement d’aimer est pris entre la trahison et les multiples dénis. Il a lavé les pieds des deux, celui qui L’a trahi et celui qui L’a renié. Nous ne pouvons pas aimer comme Jésus en allant à la croix. Lui seul peut aller à la croix. Je ne peux pas. Vous ne pouvez pas.

Mais ce que nous pouvons faire comme Lui, c’est de se laver les pieds les uns les autres. Ce qui signifie que nous sommes appelés à être humbles, à nous abaisser et à servir. Souvenez-vous de Marie dans notre message quelques jours de cela ? Elle se baissa, et lava les pieds de Jésus, comme une marque de son amour d’avoir reçu le pardon et une vie nouvelle.
L’amour est tout autour de nous dans les chants, poèmes et films – et pourtant nos ressources s’épuisent rapidement. Comment alors continuer à aimer ? Comment donc pouvons-nous aimer comme Il nous a aimés ? En faisant de son cœur notre demeure, en demeurant dans son amour. Faire de Dieu notre amour. Il est une source sans fin.

Action personnelle

“Comme cela le monde saura que vous êtes mes disciples. » Comme cela, ils sauront… Alors aimons nous les uns les autres, ou soyons au service les uns des autres, s’abaissant au plus bas comme Jésus a fait – Oui, aimons…pour l’amour du monde.

Prière

Jéhovah, notre Père, merci de déverser ton amour dans nos cœurs par ton Saint-Esprit. Offre nous la pensée du Christ qui s’est vidé, devenant ainsi ton serviteur. Aide nous à aimer ceux qui sont difficiles à aimer – même si aujourd’hui nous le faisons en prière uniquement. Amen.

Called to love like Jesus loves