Accueil > Publications > Nourriture du jour > Carême - Lent > Carême - Lent 2018 > Carême - Lent 2018

Carême - Lent 2018

semaine 7 - week 7

jeudi 29 mars 2018

Carême 2018 - Semaine 7

Le Partenariat

« Nous sommes déterminés à mobiliser les ressources nécessaires pour exécuter la mise en place de cet Agenda à travers un Partenariat Global pour le Développement Durable, basé sur un esprit de solidarité global renforci, particulièrement concentré sur les besoins des plus pauvres et les plus vulnérables et avec le concours de tous les pays, de toutes les parties prenantes et de tous les peuples. » Les Nations Unies

Quelquefois nous souhaitons aider mais nous sommes limités dans certaines manières : manque de connaissance, ou de temps, ou par la distance, ou les ressources. Joe est le Président de Jeunesse pour Christ. Il nous explique combien il est nécessaire de travailler en partenariat avec les églises locales pour la Grande Mission de Jésus Christ. « Nous croyons que les jeunes, les volontaires, les Membres du Conseil, les partenaires dans le Ministère, le personnel et leurs familles sont importants premièrement en tant qu’individus, et sont tous essentiels pour l’accomplissement de la mission, » nous dit Joe. « Nous nous sommes investis dans le problème de la drogue, et notre Centre à Castel a travaillé en proximité pour la réhabilitation des drogués à travers l’île à ce moment-là. Au fait, nous avons été les pionniers dans ces domaines. Nous avons par la suite placé cette responsabilité entre les mains des personnes mieux équipées. » Joe nous a rappelé, « Notre premier partenaire a été l’Eglise Presbytérienne de Maurice. »

RÉFLEXION
Pouvez-vous vous souvenir d’un exemple où vous avez réussi à réaliser une action ou un projet en équipe ?

Quels étaient les divers talents, les connaissances ou les expériences nécessaires ?

« Toutes les nations réunies ne peuvent réaliser les buts des Nations Unies à moins qu’elles ne travaillent en partenariat avec Dieu. » Vos commentaires.

Comment rendre possible ce partenariat ?

Les Evangiles nous parlent d’une foule de 5, 000 personnes que Jésus a nourries (certains estiment cette foule à 10, 000, femmes et enfants inclus.) Les disciples avaient dit avoir trouvé que cinq pains et deux poissons. (Mt. 14 ; Mc. 6 ; Lu. 9 ; Jn. 6.)

« Nous avons seulement cinq pains et deux poissons ici, » avaient dit les disciples.
« Apportez-les-moi ici, » dit Jésus. . . . Prenant les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces et les rompit. Il les donna ensuite aux disciples, et ceux-ci en distribuèrent à la foule. Les disciples ramassèrent douze paniers remplis après que la foule eût mangé à satiété.

« Nous avons seulement . . . » C’est le manque, la peur de ne pas avoir suffisamment.
« Apportez-les-moi » C’est le commencement de l’abondance, placer ce que nous avons (même ce que nous sommes) entre les mains du Seigneur. L’action de grâces qui s’ensuivit vint reconnaître à qui toutes choses appartiennent. Ce que nous offrons peut être brisé, divisé, réduit en morceaux et ce que nous possédons peut être laissé en partage aux autres, comme des bénédictions, comme des cadeaux de Dieu, Celui qui pourvoit. C’est ça la prospérité.

Les disciples ont distribué la provision de nourriture aux multitudes affamées. Jésus avait besoin de leur coopération pour que cette grande foule ne soit nourrie. Ils avaient besoin du Seigneur pour que le miracle soit possible. Quel puissant partenariat !
 
De quoi avons-nous besoin pour que nous devenions des instruments utiles à Dieu ?
Le peu que nous possédons peut être brisé en morceaux. Cela fait mal d’être brisé. Jésus a été brisé à la croix. Il a été abandonné. C’était un moment dans le désert. Au cours de cette semaine sainte nous revivons ces moments-là et nous trouvons espérance et signification pour nos vies. Le Seigneur ressuscité est notre partenaire pour une vie remplie.

Comment vivons-nous les moments au désert ?
Comment pouvons-nous assister ceux qui souffrent et qui sont vulnérables ?

PRIÈRE
Remercions Dieu qu’il existe dans son cœur une place pour nous. Remercions Dieu d’être toujours présent pour nous. Remercions Dieu qu’il nous choisi pour partager l’amour divin à ceux qui sont dans le besoin. Remercions Dieu qu’il pourvoira pour que nous puissions venir en aide à quelqu’un d’autre, et pour faire de ce monde un meilleur endroit.

Image : Designed by Freepik


Lent 2018 - Week 7

" We are determined to mobilize the means required to implement this Agenda through a revitalised Global Partnership for Sustainable Development, based on a spirit of strengthened global solidarity, focussed in particular on the needs of the poorest and most vulnerable and with the participation of all countries, all stakeholders and all people." The UN

Sometimes we wish to help but we are limited in certain ways : lack of knowledge, or time, or distance, or resources. Joe is the president of Youth for Christ. He shares with us how important it is that they work in partnership with the local churches in fulfilling the Great Commission of Jesus Christ. “We believe that young people, volunteers, Board members, ministry partners, staff and their families are important first as individuals, and all are vital in the fulfillment of the mission,” Joe says. “We have also been involved with the problem of drug addiction, and our Resource Centre in Castel has been closely associated with the rehabilitation of drug addicts on the island at that time. In fact, we have been the pioneers in these fields. Later on, we have placed the above activities in the hands of people who were better equipped to carry them out.” Joe reminded us, “Our first partner was the Presbyterian Church of Mauritius.”

REFLEXION
Can you remember an example when you were able to accomplish an action or project as a team ?

What diverse gifts, talents, knowledge or experience was needed ?

“All the nations together cannot fulfill the goals set by the UN unless they partner with God.” Your comments.

How can this partnership be made possible ?


In the gospels we are told Jesus fed a crowd of 5000 (some estimate it at 10,000 including children and women). The disciples reported that they only found five loaves and two fish. (Mt 14 ; Mk 6 ; Lk 9 ; Jn 6)
“We have here only five loaves of bread and two fish,” the disciples said.

“Bring them here to me,” Jesus said. …Taking the five loaves and the two fish and looking up to heaven, he gave thanks and broke the loaves. Then he gave them to the disciples, and the disciples gave them to the people. They all ate and were satisfied, and the disciples picked up twelve basketfuls of broken pieces that were left over.
 
“We have only…” This is scarcity, the fear of not having enough.
“Bring them to me.” This is the start of abundance, placing what we have (even who we are) into the Lord’s hands. It is followed by Thanksgiving and recognising to whom all belongs. What we offer may be broken, divided, reduced to bits and leave our possession to be given to others as blessings, as gifts from God the provider. This is prosperity.

The supply of food was conveyed to the hungry multitudes by the disciples. Jesus needed their co-operation before that great crowd could be fed. They needed the Lord to make the miracle possible. What a powerful partnership !

What is required for us to become instruments for God to use ?

The little we have may be broken to pieces. It hurts to be broken. Jesus was also broken at the cross. He was abandoned. It was a wilderness moment. This Holy Week we relive those moments and find hope and meaning for our lives. The risen Lord is our partner for a fulfilled life.

How do we face wilderness moments ? How can we assist those who suffer and are vulnerable ?

PRAYER
Let us give thanks to God that there is a place for us in God’s heart. Let us give thanks to God for always being there for us. Let us give thanks to God that he chooses us to share divine love to those in need. Let us give thanks to God that he will provide for us to help someone else, and to make this world a better place.

Image : Designed by Freepik