Accueil > Projet > Vie transformée > Campagne en paroisses > Nouvelles : Vie Transformée > Nouvelle de Saint André

Nouvelle de Saint André

Vie Tranformée

mardi 28 juillet 2015

Le 11 juillet dernier, la paroisse St André commençait sa campagne par un concert tenu au Centre Jean Le Brun et qui a vu la participation de divers groupes : les Ti André, la chorale Mpanarato, Antsa Mpiderana, Anastasis et les jeunes du groupe œcuménique malgache à Maurice (FMMM). Le concert ce n’est pas tout, une vie transformée demande un engagement, un effort de la part de chacun, un rituel, et un goût pour la Parole de Dieu. Au cours du concert, le pasteur Maurice Davantin a justement invité les membres de l’assemblée à continuer leur progression dans la foi pour une vie transformée.

Une causerie animée par Mme Patricia Collendavelloo conseillère financière de l’Association pour la Protection des Emprunteurs Abusés (APEA) qui a parlé de comment retrouvé une harmonie familiale en apprenant à gérer ses biens. Les personnes présentes ont beaucoup apprécié cet échange car c’était plus comme un partage d’expérience, une animation réflective qu’un cours magistral.

Son exposé était axé sur les mesures pratiques pour planifier son budget personnel ou familial afin d’éviter tout risque d’endettement. Pour y arriver : la discipline et un plan directeur. Pour réaliser un budget réaliste notre invitée recommande de considérer les étapes suivantes pour les dépenses :
1) l’essentiel 2) définir l’important 3) l’envie et le caprice.

Elle a souligné qu’il y a des choses importantes mais pas essentielles. Ne pas prendre des caprices pour des besoins. Ellea parlé de l’équilibre des dépenses et des revenus, tout en comparant les dépenses variables et les dépenses fixes. Autres recommandations pertinentes : établir sa liste de produits à acheter avant d’aller au supermarché, comparer les prix et les qualités, contrôler ses dépenses en fonction de ses revenus, vérifier régulièrement les relevés de comptes bancaires. Il est souhaitable de s’efforcer d’économiser, d’épargner.

Par ailleurs, Mme Patricia Collendavelloo a évoqué des tendances défavorables : la jalousie et l’orgueil (imiter ce que l’autre fait), les tentations, l’endettement, le surendettement, la signature d’un contrat avant de réfléchir à la capacité de rembourser. Elle a conclu en mettant l’accent sur la responsabilité familiale d’une part et « la responsabilité de chacun par rapport à celui, Dieu, qui m’a tout donné. »

Soulignons qu’il y a eu aussi des interactions avec l’assemblée notamment sur la part dûe au Créateur.

Le dimanche les cultes tournent autour du thème de la gestion de son bien et qui en est le propriétaire ce qui fait que les personnes présentes à tous ces événements grandissent de part et d’autre.

...