Accueil > À propos > Le Gouvernement de l’Eglise

Le Gouvernement de l’Eglise

mercredi 25 février 2015

Le mot « presbytérien » est dérivé du mot grec qui signifie « ancien ». La Bible nous montre que dans l’ancien Israël et dans l’Église primitive la gestion et la prise des décisions étaient entre les mains des anciens choisis par les fidèles. La plupart des Églises Presbytériennes ont leur propre autonomie dans leurs pays particuliers. Les plus hautes autorités de ces églises sont les assemblées générales, ou les synodes, qui sont largement représentatifs de toute l’Église.

Le conseil synodal

Dans les Églises organisées selon le système presbytérien synodal, une assemblée générale de leurs représentants forme le synode national. Le Synode de l’Église Presbytérienne de Maurice est composé de délégués (anciens) de ses cinq paroisses qui sont à Port-Louis, Grand Gaube, Pointe-aux-Piments, Rose-Hill et Phoenix, ainsi que de deux délégués de la communauté malgache.
Cette forme d’organisation est censée permettre une meilleure représentation des fidèles dans la direction de l’Église. Le Synode se rencontre normalement une fois l’an pour revoir les activités et l’orientation de l’Église et prendre les décisions sur les questions importantes. La routine quotidienne de l’Église est prise en main par le Conseil Synodal, dont les membres sont nommés par les conseils de paroisse.

Le conseil paroissial

Chaque paroisse de l’Église nomme ses propres anciens qui se réunissent sous la présidence du pasteur afin de traiter les affaires de la paroisse.

Les Anciens et les Pasteurs

Dans notre Église, les pasteurs ou les ministres du culte sont aussi des anciens. Ils ont été choisis pour une formation théologique afin qu’ils soient mieux équipés pour l’enseignement et la prédication. Toutefois, le pasteur étant humain, est égal à tous. Chaque chrétien a accès à Dieu à travers le Christ et est appelé à exercer la noble vocation de disciple et d’ouvrier du Christ.